9 novembre 2019

Le temps, cette denrée rare...


J’écris quelques lignes, car en ce moment c’est tranquille. C’est la nuit. Je bosse énormément ces jours-ci. C’est comme ça à chaque fin d’année. Plusieurs d’entre vous sont retraités, vous me comprendrez, car les retraités aussi sont occupés.

J’ai de nombreux voisins qui sont à la retraite. Dès qu’ils ont cessé de travailler, ils se sont équipés d'un agenda. Comme moi, les retraités manquent de temps. Ils remplissent leur agenda de rendez-vous, de trucs à faire, de choses à acheter, etc. Ce doit être épuisant la retraite. Je n’ai pas hâte d’y arriver.

On m’a déjà suggéré de remplacer le mot « temps » par le mot « vie ». Ça donne ça :

Je n’ai plus de temps = Je n’ai plus de vie.
Le temps passe vite = La vie passe vite.
J’ai perdu mon temps = J’ai perdu ma vie.

Vous saisissez? Bien sûr que oui.

Je manque tellement de temps que je n’ai pas pu ramasser les feuilles sur mon terrain. Ce dernier est maintenant recouvert d'une mince couche de neige. J’aurais pu demander à mes voisins de le faire pour moi, mais ils sont trop occupés! Un retraité ça ne travaille pas, mais c’est toujours occupé! Avec un peu de chance et grâce au réchauffement climatique, cette neige fondra peut-être et je pourrai ramasser mes feuilles avant les grands froids. Sinon, j'attendrai au mois d'avril.

Alors demain, samedi, je me lèverai tôt, je remiserai le boyau d’arrosage, recouvrirai la balançoire d'une toile, enlèverai le support à vélo de la voiture, sortirai les pelles à neige, entrerai un peu de bois, installerai mes pneus à neige… la liste est longue, je ne pourrai donc pas vous écrire. Voilà pourquoi je suis à l’ordi cette nuit, c’est paisible, la neige absorbe les sons.

Ce que j’écris n’est pas très intéressant, je voulais vous dire que suis toujours là. Je passe chez vous en catimini sans nécessairement laisser de message, mais c’est temporaire.

A+

42 commentaires:

  1. bonjour de Babeth les filles du Vaucluse
    merci de ton conseil tu sais j'ai 81 ans suis veuve la solitude tue doucement
    bisous d'Avignon ou un ti soleil mais 5 degré le matin plus mistral

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme (Babeth les filles de Vaucluse),

      Mais vous n'êtes pas seule voyons! Et nous alors, ça ne compte pas?

      Avignon, c'est une belle ville. Je suis content de votre visite. 5° c'est déjà 12 degrés de plus qu'ici (rire). Pour tout dire, j'aime le froid et l'hiver... sauf certains jours!

      Supprimer
  2. Je trouve plus amusant de remplacer "temps" par "dents".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Individu1671137,


      Je n'ai plus de dents.
      J'ai perdu mes dents.

      Vaut peut-être mieux perdre ses dents que sa vie!

      Supprimer
  3. Ah, le temps... Plus il passe plus je vais à l'essentiel, mais c'est presque une lutte permanente pour ne pas se laisser happer par tous ce qui ne l'est pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui rend anxieux, c'est peut-être de savoir que le temps nous est donné en quantité limitée! Alors on ne veut pas le perdre...

      Supprimer
  4. Remplacer vie par temps, c'est pas mal non plus, mais le mieux, c'est encore de garder les deux.
    Arrivé à la retraite en septembre 2015, j'ai tout de suite eu le sentiment d'avoir "gagné le temps de vivre" et de devenir pour la première fois de ma vie complètement "maître de mon temps et de ma vie", sans avis parentaux étouffants, sans ordres patronaux... une troisième vie en quelque sorte !
    A l'inverse de toi, quand j'étais en activité professionnelle, les feuilles étaient ramassées chaque semaine durant 2 mois et conduites à la déchetterie au fur et à mesure. Maintenant que j'ai le temps, elles s'attendent sur le terrain et seront bien ramassées en 2 ou 3 jours une fois toutes tombées ou presque, puis elles seront compostées ici pour retourner d'où elles viennent d'ici un an ou deux !
    Amitiés Robert et bon courage dans tes travaux de fin d'année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Francis, je crois que vous avez compris quelque chose!

      Vous savez « prendre votre temps ». Ne rien faire quand on a rien à faire c'est facile mais ne rien faire quand il y a tant à faire est un art. Regarder les feuilles tomber et voir la chose comme une opportunité future (composter) en restant calme et détendu est l'objectif à atteindre.

      Ces dernières années j'ai lu quelques livres qui auraient pu m'inspirer comme:

      Éloge de la Lenteur (Carl Honoré)
      L'Art presque perdu de ne Rien Faire (Dany Lafferrière) et
      Un Pied Devant l'Autre (Dan Rubinstein)

      J'apprécie ces lectures et je tente d'en tirer quelque chose mais ce n'est pas un naturel chez moi. Il m'arrive de procrastiner sauf qu'un sentiment de fourberie vient ensuite me hanter, comme si ma vraie nature m'incitait à agir sans délai! Cela a pour résultat de me rendre inefficace en plus m'accabler d'un sentiment de culpabilité.

      Ne riez pas, je m'améliore, sauf qu'il me reste du chemin à parcourir.

      Supprimer
  5. Contrairement à ce que vous prétendez, ce que vous écrivez là est fort intéressant! Il semble que vous ayez compris comment vivent les retraités, avec des horaires trop chargés et ce manque de temps libre chronique. Je vous avoue que je me reconnais dans votre description. J'accepte encore un petit contrat de rédaction de temps en temps mais rien pour me considérer encore sur le marché du travail.

    J'ai toujours aimé écrire la nuit dans cette ambiance feutrée « tout dort et je veille ».

    C'est gentil de penser à nous en nous écrivant, je l'apprécie beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense souvent à vous Zoreilles. Les amis blogueurs sont tous très importants. Il y a quelque chose d'authentique dans nos échanges et ça me réconcilie avec ces outils modernes.

      Supprimer
    2. Mes amis blogueurs se font tellement rares. Sur ma très courte liste qui n'arrête pas de raccourcir d'ailleurs, j'en perds encore deux cette semaine. L'un que nous avons en commun, qui semble avoir déserté et qui ne répond plus, une autre qui a eu la gentillesse de nous aviser qu'elle quittait son blogue définitivement (elle avait déjà quitté les nôtres depuis belle lurette) en prenant soin de nous remercier pour toutes ces belles années d'échange et de discussion.

      Alors vous comprenez que pour ceux qui restent encore, dont vous êtes, l'amitié même virtuelle devient toujours plus précieuse. En plus, vous y êtes depuis le début, ça fait un bail! Dans le temps, c'était Accent Grave!

      Supprimer
    3. Zoreilles,

      Je me suis moi-même éloigné de la blogosphère à quelques reprises. La vie étant ce qu'elle est, les aléas font qu'on peut passer à autre chose, d'autant plus que nous vivons dans un monde changeant.

      Sans avoir cherché la communication sur d'autres plateformes, j'avoue que les échanges via les blogues ou par courriel n'on pas d'égal, à mon sens (à part les rencontres en vrai). J'écris quelques mots sans prétention et ça fait du bien d'échanger là-dessus. Si c'est fait sans tenter de convaincre quiconque c'est très intéressant. Lire les blogues est la contrepartie.

      Dans le futur, naîtront d'autres façons de faire. Ce qui m'encourage c'est le retour des café et bistro où on s'amuse à des jeux de société, à des café où des spectacles à dimension humaine se produisent. Il y aura un retour à l'expérience en direct, sans moyens intermédiaires. Pour les plus jeunes il ne s'agira pas d'une redécouverte mais d'une réelle découverte.

      Supprimer
  6. Perso je trouve très intéressant ce que vous écrivez!
    amitiés

    RépondreSupprimer
  7. Le temps passe vite. Moi qui suis retraité, j'en sais quelque chose !!. D'ailleurs plus je vieillis et plus le temps passe vite !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Daniel,

      Bien vrai que le temps passe vite et plus nous vieillissons, plus ça passe vite. D'où vient donc cette impression?

      Serait-ce qu'à l'âge de 4 ans, une année semble une éternité, ça représente le quart de notre vie tandis qu'à 60 ans, ça ne représente que le soixantième de notre existence!

      Supprimer
  8. Pourquoi le temps semble passer plus vite lorsqu'on vieillit ,alors qu'il s'écoule de la même manière quelque soit l'age ? Des recherches ont démontrées qu'une diminution de dopamine dans le cerveau serait associée entre autre,a une sous estimation du temps qui passe ..
    Bonne journee ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une diminution de la dopamine? Alors là, vous piquez ma curiosité! Je tenterai à mon tour d'en savoir plus là-dessus. Le diable se cache dans les détails, c'est dans ceux-ci que l'on trouve nos réponses bien souvent.

      Supprimer
  9. Vous avez donc quelques problèmes existentiels partagés par à peu près tout le monde sur cette planète...
    C'est drôle, j'ai aperçu aujourd'hui en librairie un livre qui semblait présenter une méthode pour avoir davantage de temps libre. J'essaierai de vous en retrouver le titre.
    J'aime bien ce que vous dites de vos lecteurs. Sachez que c'est réciproque.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Célestine,

      Je crois que je ne saurai pas retrouver le temps perdu, quelqu'un d'autre a déjà essayé, de désespère.

      À deux reprises dans ma vie j'ai tout laissé pendant plus d'un an pour vagabonder. Je crois que le temps passait moins vite à moment là mais je retombe toujours dans le même sillon, le mien. La passion et l'action qui sont en moi ressurgissent toujours au moment où je pense avoir décroché. J'ai bien peur que ça ne se guérisse pas!

      Supprimer
  10. Chez moi, le temps n’existe pas mais la VIE, elle oui, est là, bien présente bien active. Je l'aime, je suis moi même VIVANTE et n'ai pas le temps de regarder le sablier. En fait c'est internet qui est chronophage . Alors ne vous inquiétez pas, parez au plus pressé pour vos travaux de maison avant les grands froids et nous saurons vous attendre. Cependant , ne traînez pas trop pour publier car j'aime vos écrits. Je n'avais pas reçu votre NL je vais donc récidiver mon inscription. Merci d'être venue me rendre visite en Haute Savoie et d'avoir laissé trace de votre passage.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Grand Langue
    Vous n'avez peut-être pas le temps, mais vous allez bien, c'est le principal, et c'est gentil de nous donner de vos nouvelles. C'est vrai que le temps passe vite, encore plus lorsqu'on ne travaille plus c'est vrai. Je n'ai pourtant pas l'impression d'avoir un emploi du temps surchargé mais le temps passe tout de même trop vite. En fait, j'ai réalisé qu'il passait encore plus vite depuis que je suis grand-mère. L'aîné de mes petits-fils a déjà 11 ans, il me semble que c'est hier qu'il est né...
    Belle semaine à vous, Grand-Langue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Françoise,

      En effet, en cette fin d'année, bien vrai que le temps me manque. Toutefois, il m'en restera toujours assez pour visiter mes amis qui sont plus que des entités virtuelles (rire).

      Quand je parle des retraités qui sont occupés, il faut y voir de l'ironie. C'est une bonne chose de s'occuper. Je fais surtout allusion aux nouveaux retraités qui se sentent obligés de remplir chaque case de leur agenda. J'ose croire qu'au bout d'un an, ils adoptent un rythme un peu plus naturel.

      Au sujet des petits enfants, je me souviens, lorsque j'étais moi-même enfant, on se moquait des tantes et des oncles qui, en nous voyant, disaient: « ce qu'il a grandi! » Aujourd'hui je comprends que l'on puisse dire cela de nos neveux, nièces ou petits enfants car il suffit de les perdre de vue pendant quelques mois pour constater à quel point ils changent vite.

      Mais, peut-être ne se transforment-ils pas si vite, c'est peut-être le temps qui passe vite!

      Supprimer
  12. Ah, le temps ...
    Quand je travaillais il m'en manquait toujours, depuis que je suis à la retraite ... c'est pareil !
    Mais j'avoue que je vais beaucoup moins vite dans ce que j'entreprends !
    Et je me dis souvent que ce qui n'est pas fini, hé bien, je le finirais demain ou après-demain ...
    Il n'y a plus d'urgence.
    Je suis aussi beaucoup moins sévère avec moi-même en me laissant aller à faire ce que je préfère en premier.
    Et même quelques fois ne pas le faire du tout, comme toi, avec tes feuilles !

    " Bien que toujours en pause, comme promis, je passe te faire un petit coucou pour te remercier de tes gentils messages qui me font toujours plaisir.
    J'ai un peu moins de migraines car mes yeux se reposent mais, pour le dos, aucune amélioration et ce temps gris, humide et froid n'est pas là pour que ça aille mieux !
    Quant-au moral, je préfère ne pas en parler ...
    Heureusement que vous êtes toujours là pour me le remonter avec vos commentaires qui me font chaud au coeur ♥
    Bonne journée avec de gros bisoux. "

    RépondreSupprimer
  13. Passez une bonne fin de semaine et tant mieux si vos yeux vont mieux! Prenez soin de vous. À tous les matin je vais voir vos blagues et il y en a toujours qui me font rire. La Vie c'est sérieux mais il ne faut pas se prendre soi-même trop au sérieux.

    RépondreSupprimer
  14. Il y a un phénomène étrange à la prise de retraite : la peur de n'avoir rien qui motive que l'on sorte de lit ou n'y rentre pas trop tôt... Bien des nouveaux retraités en font trop, on les voit à tous les films, toutes les expos, tous les voyages, et dans tous les trains, je m'épuise rien qu'à les voir... Personnellement j'alterne avec bonheur les jours où je dois courir pour boucler le programme avec ceux où je décide que je ne ferai RIEN. Sauf vivre et en profiter :)

    RépondreSupprimer
  15. Vous savez manier les mots, bien mieux que moi et ce que vous exprimez reflète exactement ma pensée: les nouveaux retraités en font trop, comme s'il fallait justifier chaque minute du temps qui passe.

    Ne RIEN faire est un art, un art presque perdu, comme dirait Laferrière!

    RépondreSupprimer
  16. Salut Grand-Langue,

    Belle analogie. En effet, le temps nous est toujours compté. Je viens régulièrement visiter les sites-amis, sans toujours laisser de message et aussi, j'écris moins. Etant très occupé à vivre mon bonheur, j'en ai moins pour l'écrire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre,

      Je comprends très bien, faut bien vivre sa vie, surtout si le bonheur en fait partie. L'important de ne pas se perdre de vue. Allez, passe une bonne journée et toi et les tiens, soyez heureux!

      Supprimer
  17. Je prends un petit moment de mon temps pour venir lire les réponses à ton article.
    Moi aussi je pense que certains retraités en font trop à grands coups de croisières et autres voyages comme s'ils voulaient rattraper les loisirs qu'ils n'ont pas pu avoir du temps de leur activité !
    Mais le plaisir de voyager a des limites et c'est aussi agréable de pouvoir prendre le temps de s'occuper de ses petits enfants ou arrières petits enfants.
    Ou tout simplement de soi-même !
    Se faire des petits plaisirs en se laissant aller ou même ne rien faire ...
    Perso, j'aime bien les jeux à la télé : j'y apprends beaucoup de choses de façon ludique.
    Il n'est jamais trop tard pour s'instruire ...

    " Bon mercredi hivernal.
    Gros bisoux frisquets "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne rien faire est un art et ne rien faire quand on insiste pour que vous fassiez quelque chose, ça c'est du grand art!

      Supprimer
  18. Je me demande ce que je faisais lorsque j'étais en activité, car depuis que je suis à la retraite, je n'ai plus le temps de faire ce que je faisais ! Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un commentaire que j'entends souvent de la part de retraités.

      Je me demande moi-même comment je pouvais faire tant de choses alors que j'avais de jeunes enfants. Nous participions à un tas d'activités, je bricolais, j'étais membre de plusieurs organismes, sans oublier les devoirs, les leçons, je les transportais partout en plus de mes propres activités.

      Aujourd'hui. je n'ai à m'occuper que de moi-même et il me manque du temps. Toute l'énigme est là!

      Les anglophones disent ceci (traduction boiteuse): Si tu veux qu'un travail soit fait, donne-le à quelqu'un d'occupé. Si tu le donnes à quelqu'un de libre, il n'aura pas le temps de le faire.

      Il y a quelque chose de vrai là-dedans, au travail j'applique cette règle et ça fonctionne.

      Supprimer
  19. Ah la retraite... On a plein de projets en tête, on croit disposer de temps pour tout... Quelle illusion ! Mon activité bloguesque, parce que je suis tout ce que je peux, gâche mes bonnes résolutions : je n'ai plus assez de temps pour mener à leur terme mes projets. Constat terrible : l'âge fait ralentir, surtout physiquement. Je me dis que, tant que mes neurones fonctionnent normalement, ce n'est pas bien grave. Cependant, je ne peux que constater qu'à laisser choir certaines activités, je me laisse aller. Oui, le temps se ralentit en vieillissant, on est débordé et surtout on n'a plus la vitalité des temps anciens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Mousquetaire,

      Vous vous assumez en tant que blogueur. Pourquoi pas? Vous apportez un p'tit quelque chose à la blogosphère, ce qui la rend meilleure et un peu plus crédible.

      Une chose est sûre, vos neurones se portent à merveille. Je ne pourrais en dire autant du président des USA!

      Revenons aux retraités, l'important est peut-être d'occuper son temps, de s'occuper de soi-même aussi, de se faire plaisir. Et pourquoi ne pas prioriser ce qu'on aime faire?

      Alors, faut pas se sentir mal si on ne réalise pas tous nos projets! On y arrive jamais « anyway »!

      Supprimer
  20. Vous écrivez « Si tu veux qu'un travail soit fait, donne-le à quelqu'un d'occupé ». C'est drôle, ma mère n'est pas anglophone et elle a toujours dit ça. Je me suis moi-même approprié cette phrase qui s'avère toujours quel que soit le milieu de travail ou de vie. Vous êtes bien placé pour vous en rendre compte.

    Je pense que la première chose qu'on devrait apprendre à la retraite, c'est de dire non à toutes les demandes qui affluent. Pour ma part, je n'ai pas réussi, loin de là, voilà pourquoi j'ai un horaire plus chargé que lorsque je travaillais encore. Mais je ne baisse pas les bras, j'aspire à mieux…

    RépondreSupprimer
  21. Zoreilles,

    Version anglaise: « If you want something done, ask a busy person to do it ».

    J'ignore de qui ça vient, Lucille Ball? Franklin? Hubbard? Kennedy (j'en doute)? Peu importe, la personne est sûrement décédée et ne réclamera pas de droits!

    Vous êtes une femme active, c'est dans votre nature, depuis toujours il me semble. Alors, ne changez rien, il faut juste être à l'écoute de votre propre personne et s'il le faut, dire non à certaines choses. Vous savez tout cela.

    Cette maxime est bien belle mais il ne faut pas en abuser car les gens occupés, il ne faut pas les brûler.

    RépondreSupprimer
  22. " Un petit coucou bien que je sois toujours en pause,
    pour te souhaiter une bonne fin de semaine.
    Et te remercier de tes visites !
    Gros bisoux "

    RépondreSupprimer
  23. Je prends enfin le temps... (!) de vous faire ce petit mot et j'espère que le temps ne file pas entre vos doigts mais vous permet de vivre, à fond, tout simplement. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  24. Et moi je prends le temps de vous répondre Dédé! Pour ce faire j'ai dû voler un peu de temps ailleurs (rire). Mais cette vie de fou achève, j'en ai pour encore pour deux ou trois semaines ensuite je reprendrai un rythme un peu plus lent.

    J'apprécie beaucoup votre visite!

    RépondreSupprimer
  25. " Bonne fin de semaine avec un moral dans les chaussettes et un temps qui n'arrange rien pour les douleurs.
    Gros bisoux et merci de tes visites fort appréciées. "

    RépondreSupprimer
  26. Toujours pris par le temps?
    Je chasse le temps constamment également. J'aimerais en avoir suffisamment pour lire et écrire, mais les réalité professionnelles et du quotidien s'imposent comme un mur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Val,

      Je comprends ça. Mon mode de vie reste un choix, en bonne partie. Je voudrais bien vivre que les bons côtés mais ce n'est pas possible. Tant que je supporterai cette tension de fin d'année ça ira.

      Cela ne m'empêche pas de vous lire, tout n'est pas perdu.

      Supprimer