24 juin 2020

Avis aux lecteurs...




Déconfinement oblige, nos centres commerciaux souhaitent reprendre leurs négoces tout en maintenant des mesures de distanciation.


Dans un centre près de chez moi, des affiches stipulent qu’on ne peut s’attarder sur les bancs publics, qu’on ne peut s’y asseoir et lire, la lecture étant considérée comme une forme de flânerie.


Ironique, j’ai demandé à un agent de sécurité si je pouvais lire debout, il m’a répondu :


« Oui, à la condition de marcher en même temps. »



Il plaisantait, mais l’image était trop drôle. On a tout fait pour encourager la lecture et voilà qu’on associe cette dernière à une forme d'errance! Je n'ai pu résister, j'ai pris quelques clichés. je me suis dit qu'on ne me croirait pas.


Que dire de cette manie d'acheter, de consommer démesurément!

21 commentaires:

  1. Merci pour votre dernière visite sur mon blog. Lire en marchant ? Pourquoi pas... Plutôt éviter la fréquentation des centres commerciaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous en sommes à notre seconde canicule alors que l'on vient d'entamer la saison chaude. Dans les villes, plusieurs n'ont pas la clim ou une piscine. S'y rendre soulage de l'inconfort. Prendre un café et discuter est aussi très important, surtout quand les restos sont fermés et qu'on ne peut y respecter les 2 mètres.

      Supprimer
  2. oui c'est fou! on est instamment priés de consommer et de déguerpir, pas de pitié pour les gens âgés ou fatigués... je me demande si l'agent de sécurité aurait osé chasser du banc une femme enceinte, ou qui allaite, on un petit vieux à déambulateur...

    RépondreSupprimer
  3. L'agent de sécurité blaguait, je m'y suis assis, vous pensez bien! Sans lire.

    RépondreSupprimer
  4. On ne rigole pas avec le coronavirus !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Défense de rire!

      Je tente de prendre certains clichés susceptibles d'intéresser ceux et celles qui douteraient de ce que nous vivons présentement. Cette interdiction de lire s'inscrit dans cette démarche.

      Supprimer
  5. Si vous aviez proposé de lire un E livre, sur liseuse électronique, pensez vous que son humour eût été différent ? . Quoi qu'il en soit, je préfère cet humour canadien au manque d'humour de nos vigiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gestionnaires de ce centre souhaitaient peut-être empêcher les jeunes de se rassembler sur un même banc. Quelqu'un a donc cru qu'en interdisant une activité aussi inoffensive que la lecture découragerait quiconque de poser ses fesses sur le précieux meuble!

      Supprimer
  6. Ah ce fâcheux virus... On pourra dire à nos petits-enfants qu'on a vécu une période inédite...
    Interdit de s'asseoir ? Alors, pourquoi avoir laissé les bancs ? Si on m'avait fait ce coup-là, me connaissant, je serais allé m'asseoir par terre et j'aurais lu. Je sais, c'est de la provoc, mais bon, après tout, on a bien le droit de poser ses fesses pour se reposer. Le monde devient absurde... Sans doute à cause de ce fichu virus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mousquetaire,

      C'est ce qu'on a fait à bien des endroits: les bancs ont été retirés! Notez que commercialement parlant c'est anti-productif, ces endroits tentent par tous les moyens d'attirer les gens. Il s'agit de mesures reliées à la santé.

      De tous temps, les endroits dédiés aux échanges commerciaux ont été le lieu de rencontres, l'endroit où on n'échangeait pas que de la marchandise mais aussi des propos, qu'il s'agisse de centres commerciaux ou des grands marchés publics.

      Dans un pays froid comme le mien, ces lieux permettent aux gens de se rencontrer dans des conditions agréables. On ne se voit plus sur le perron de l'église (rire).

      Supprimer
  7. C'est fou ils veulent qu'on applique les mesures sanitaires et et même temps qu'on soit distant ... et qu'on n'erre pas...
    bon dimanche..

    RépondreSupprimer
  8. Et oui, comment être distant sans avoir l'air d'errer! Il faut acheter et sortir, sans parler, sans socialiser. Ouf!

    RépondreSupprimer
  9. Ah ce monde devient fou, on en a la preuve chaque jour...
    Lire est un acte éminemment subversif, mais ça, on le sait déjà !
    Ravie de voir que vous ne perdez pas votre sens de l'humour malgré tout ça.
    Bien à vous cher ami
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rire m'a souvent sauvé la vie. Je ris de toutes les situations, même celles qui semblent sans issues, je ris de moi-même surtout. Je trouve toujours quelqu'un d'autre pour rire avec moi.

      On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui.

      Supprimer
  10. Hi ! hi ! trop drôle !!!
    On pourrait croire à un canular.
    Mais, non, c'est bien vrai.
    Le monde devient fou.
    Heureusement que nous avons encore quelques petites valeurs refuges...
    A moins que l'agent de sécurité avait beaucoup d'humour...

    Merci pour votre commentaire chez moi.
    Aimée

    RépondreSupprimer
  11. En effet, c'est avec un sourire en coin qu'il m'a dit ça tout en ayant pour tâche de faire respecter la consigne. C'est la façon la plus « soft » qu'ils ont trouvé pour demander aux gens de ne pas s'éterniser dans les couloirs.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    J'étais passée par ici, et y avais déposé un commentaire, il a du s'envoler. Ah mes mystères du net.
    Il y a eu et a encore un certain nombre d'absurdités durant la gestion de cette pandémie. Beaucoup d'infantilisation aussi.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Pascale,

    Heureux de vous lire. Désolé pour votre commentaire « envolé ». Pourtant, je prends soin des blogueurs amis. J'avoue que pendant une période, quelques amis m'ont rapporté des commentaires « disparus ». Je ne suis pas amateur de complots mais… serais-je victime d'une attaque en règle?

    Au sujet de ces absurdités, nous n'avons pas fini d'en entendre parler. Il s'est certainement passé bien des choses lors du grand silence planétaire. Il y a aura de savoureuses anecdotes à lire mais il y aura aussi des drames.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Grandlangue
    Mais c'est bien connu, ne savais tu pas ? Le microbe ne transmet encore plus facilement si tu ne marches pas
    Je me demande comment font les gens lorsqu'ils font leurs courses par exemple ; jettent ils de la monnaie un petit peu au hasard en passant en caisse ?
    On voit tout de même énormément d'absurdités, des mesures complètement débiles prises pâr des personnes leur ressemblant

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour GrandLangue
    J'ai souvent eu le même problème. J'ai souvent laissé des messages qui ne sont pas apparus. Ne comprenant pas trop pourquoi, je me suis abstenu d'en laisser par la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas, il s'agit de messages qui ne se rendent pas dans ma boîte de réception. Après l'approbation des messages, je m'assure qu'ils s'affichent sur le blogue. C'est toujours le cas.

      C'est comme si certains messages étaient filtrés avant même de se rendre dans ma boîte.

      Je ferai quelques recherches en ce sens.

      Merci Jackss

      Supprimer