21 janvier 2020

J'ai connu un homme...


J'ai connu un homme, écrivain célèbre, qui, plus de vingt ans avant de mourir, avait choisi ce qui serait son dernier mot et qui, au moment fatal dit « Je ne m'en souviens plus. ». Ses proches et ses lecteurs s'attendaient à mieux.


Bernard Pivot
Les Mots de ma Vie

11 janvier 2020

Imagine



Je me suis rendu à l’Arsenal pour « expérimenter » l’exposition Imagine Van Gogh. En matière d’arts visuels, je suis un néophyte. J’apprécie tout de même les expos. J’aime m’imprégner de ce qui s’offre à moi, sans juger ou critiquer gratuitement. Je ne fais plus d’efforts pour « comprendre » ou interpréter ce que je vois. Je me laisse séduire, je peux aussi m’emporter, me choquer, ou rire. Il n’y a rien de cartésien dans ma démarche.

Évidemment, certaines présentations me plairont plus que d’autres, mais cela importe peu. Je n’écoute pas les initiés, je ne souhaite pas qu’on me dise ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Je suis un peu plus familier avec la littérature et la musique et je sais que les écrivains n’écrivent pas pour les critiques, ils écrivent pour tous et la musique se veut toujours universelle. Je suppose qu'il en va de même pour les peintres.

À l’Arsenal, on projetait les œuvres multicolores du célèbre peintre sur d’immenses écrans. Les gens circulaient dans le vaste entrepôt et se retrouvaient au milieu de multiples projections tout autour d’eux. Peu importe où on se trouvait et où notre regard s’arrêtait, on baignait dans la lumière, au centre de scènes gigantesques. Des musiques bien choisies agrémentaient chaque thème. Les coups de pinceau et les traits issus de la spatule devenaient visibles, les nuances, les couleurs, les intentions du peintre apparaissaient évidentes au fur et à mesure que les tableaux grossissaient ou au contraire reprenaient une dimension plus modeste.

On m’a dit que cette façon de faire fut expérimentée à quelques reprises avec d’autres peintres. Si, comme moi, vous n’avez pas vécu une telle expérience, je vous la recommande.

Des « connaisseurs » pourraient vous dire que ce genre d’évènement est destiné aux amateurs. Remerciez-le du commentaire, mais n’en tenez pas compte, faites-vous plaisir, allez-y.

27 décembre 2019

La Fin de l'Année...


Noël est passé! « L’épreuve » est derrière nous. Il reste 363 jours avant le prochain Noël. On a du temps. Le jour de l’an s’en vient, ça passe mieux je trouve. Peut-être parce qu’il y a moins de bondieuseries.

Aujourd'hui je me suis baladé, j’ai ressenti des soupirs de soulagement, des estomacs qui se contentaient d’une tisane, les portefeuilles restaient dans les poches. Dans les cafés, chacun lisait son livre ou un écran quelconque. On était content de se retrouver seul avec soi-même. Ce congé des fêtes représente pour moi une pause, des périodes de lectures.

Évidemment, les comptes et les factures à payer savent qui vous êtes, quel est le chemin de votre compte bancaire. Cette semaine, profitez-en, vous aurez droit à un petit répit (rire). Toutefois, pour éviter un début d'année trop pénible, cessez de dépenser.

Étonnamment, J’ai entendu aux infos que les gens dépensent encore, plus que jamais, malgré leur endettement, ou ce que prône la jeune Greta! Réduire quelque peu sa consommation, que ce soit par bon sens, par soucis écologique ou pour se concentrer sur des activités plus enrichissantes reste une utopie, parait-il. Entre un plaisir personnel et un mode de vie moins matérialiste, l’humain se choisit. Nous sommes faits ainsi. Je m'inclus.

Cela pourrait me décourager un p’tit peu, mais non, je suis un observateur.  Pour agir autrement, la contrainte sera nécessaire, elle viendra. Ce que je crains le plus ce sont les crises économiques aigües. Quand une vraie crise frappe, on se retrouve devant rien, on fait la ligne pour un morceau de pain. En évitant de transformer notre économie peu à peu, pour l’adapter aux contraintes écologiques, le choc risque d’être brutal.

Mais tout cela ne se produira probablement pas en 2020, profitons-en! Alors, Bonne Année à tous!

Je ne vous souhaite pas ce que vous voulez, mais plutôt ce qui sera bon pour vous!