4 mars 2013

Un Pape-À-Tibi?

Les éliminatoires débutent, les éliminatoires papales. J’aime ces séries éliminatoires, à cause du protocole, des règlements, du décorum, du suspense. Vous le savez, on m’a baptisé, mais je n’ai pas fait baptiser mes enfants. Entre deux générations, la foi s'est perdue. Si jamais notre cardinal remporte la finale, je devrai peut-être revoir ma décision et convaincre ma progéniture de recevoir les saints sacrements.

J’aimerais être à Rome, au conclave. D’un point de vue historique, l’histoire des Églises, des religions est passionnante. Du point de vue compétitif ça doit être intéressant, si seulement ça pouvait être télévisé! Chaque jour, des cardinaux seront éliminés. Il y aura des alliances, des rivalités, des coups salauds. Se sera « Occupation multiple », un jeu éliminatoire se déroulant dans un site exceptionnel!

Je vous entends dire « accouche qu’on baptise! ». La réalité nous rattrape, nous étions heureux de voir partir le cardinal pour Rome, bientôt il pourrait revenir en tant que pape! La vengeance est douce au cœur de l’Indien. Celui qui affirmait qu’une jeune fille de 15 ans victime de viol ne pouvait se faire avorter pourrait devenir pape. De nombreux parieurs misent sur ce cheval!

Cela créerait une vague de je ne sais quoi au Québec. Nos églises sont vides, peu de gens pratiquent au Québec, certains croient même à tort que l’Église n’a plus d’influence dans La Belle Province. Si jamais Ouellet obtenait un nombre de votes suffisant au conclave, vous pourriez voir un Québec se transformer du jour au lendemain. Les moindres gestes du papes ferait la Une pour le reste de sa vie. Le pape pourrait remplacer la coupe Stanley dans un futur défilé, ce n’est pas peu dire. Nous n’écouterions plus ces rabats joie qui parlent contre Ouellet, contre les prêtres pédophiles, contre un passé religieux qui a étouffé le Québec pendant des décennies. Nous afficherions les couleurs du Vatican, chacun aurait son fanion, les affiches du pape québécois se vendraient comme des p’tits pains chauds et on ne penserait plus à retirer le crucifix de l'Assemblée nationale! Fini les folies!

Le Vatican possède les droits ($) sur les objets promotionnels, mais il y aurait tout de même des retombées économiques. Il faudra peut-être construire une nouvelle Pape-mobile, une motoneige papale, une calèche papale, etc. D’innombrables pèlerinages seraient organisés, des millions de cathos viendraient nous visiter. On recommencerait à gravir les marches de l’Oratoire à genoux! Le frère André reprendrait du service, l’huile de St-Joseph coulerait à flot, Ste-Anne-de-Beaupré se referait une image. Et que penser des 200,000 personnes venant visiter La Motte chaque année? Le village natal du chef de l’Église catholique, le grand boss du Vatican serait un ti-cul du coin.

Connaissiez-vous La Motte? Je vous conseille d’y aller tout de suite avant que les touristes envahissent la place. Sachez qu’il n’y a pas un seul restaurant, pas un seul hôtel. Comprenez-vous pourquoi Zoreilles a pris sa retraite? C’était pour devenir relationniste papale. Qui d’autre pourrait mieux expliquer ce coin de pays au reste du Monde? La boucle est bouclée! Oublions le Plan Nord, pensons au saint développement abitibien! Tout ce que touchera le saint homme se transformera en or. L’or ne serait plus dans les mines.

Tout cela ne se réalisera probablement pas. Les plus nombreux et les plus sincères croyants vivent loin d’ici, le marché local n’est pas en expansion, nous ne sommes plus dans les ligues majeures. Les cardinaux seront incapables de s’entendre et ils éliront probablement un pape de 85 ans inconnu de tous! N’empêche que le simple fait de se rendre en finale procure une petite excitation. Les médias devront se préparer au cas où, le maire de La Motte devra planifier des espaces de stationnement, des toilettes chimiques, des monuments à ériger, des activités pour ces gens venant des quatre coins du Monde.

Grand-Langue

22 commentaires:

  1. Tu viens de me rappeler un film que j'ai aimé : Les toilettes du pape
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=128132.html

    RépondreEffacer
  2. Vous me faites chaud au coeur en m'associant au beau village de La Motte, en Abitibi! Quant au cardinal Ouellet, je n'y tenais pas mais effectivement, il est l'enfant chéri de la paroisse depuis toujours.

    J'aurais tellement de réactions spontanées à votre billet, si vous saviez. D'abord, le village de La Motte est très beau, pittoresque même, avec le grand lac La Motte en vedette, non pas parce qu'il a vu naître et grandir Marc Ouellet, que plusieurs personnes de sa famille y habitent encore, (dont sa mère Graziella, qui a 91 ans). Par ici, « Les jardins de Graziella », c'était un trésor qu'on aimait faire voir à nos touristes et visiteurs. L'un des frères du cardinal a été reconnu coupable il y a quelques années de quelque chose que le futur pape aimerait mieux ne pas avoir à défendre ou expliquer... C'est ce qui va nuire à son élection à mon avis.

    Oui, j'ai toujours aimé La Motte, et ses artistes, sa Route du Terroir que je fais chaque année, à la mi-août, j'ai d'ailleurs écrit quelques billets là-dessus au fil des années. Au kiosque où j'achète mes légumes bio, le propriétaire fait un vrai show d'humour en scandant « Ça, Madame, c'est arrosé avec de l'eau bénite par le cardinal Ouellet, un p'tit gars de chez nous! ».

    Vous écrivez : « Vous le savez, on m’a baptisé, mais je n’ai pas fait baptiser mes enfants. Entre deux générations, la foi s'est perdue ». J'ai une génération de retard sur vous! On m'a baptisée en 1957, j'ai fait baptiser ma fille à la fin de l'année 1986, nos deux familles s'attendaient à ça. Nous avons répondu aux attentes et c'était la joie partout. Ma fille et son mari n'ont pas fait baptiser leur petite et je comprends parfaitement leur décision, surtout que la joie et l'accueil pour cette enfant n'ont pas été moindres.

    Vous dites aussi : « Certains croient même à tort que l'Église n'a plus d'influence sur La Belle Province ». Je fais partie de ces gens-là, même à tort! Toutefois, j'ai toujours dissocié la pratique religieuse et la foi.

    Mais je reviens à l'effervescence actuelle et complètement surréaliste dans le village de La Motte, vous avez beau être drôle et fantaisiste dans votre billet, vous n'êtes pas loin de la vérité, je vous assure.

    La Motte s'est toujours mise sur son 36 pour recevoir le monde au moins deux fois par année : la Route du Terroir et le Show de La Motte, deux expériences à vivre, croyez-moi. Depuis longtemps, l'église du village a été transformée en salle communautaire et lieu de spectacle, nommée à juste titre la salle Héritage. On s'affaire actuellement à y accueillir (nourriture par des traiteurs, hébergement, branchement de la quincaillerie technologique, etc. ) une centaine de personnes des médias du monde entier. Pas évident. Imaginez si Marc Ouellet devenait pape... La Motte n'est pas faite pour ça. La Motte souffre en ce moment. La Motte est trop exposée. Je suis pas certaine qu'on soit si content de ça, à La Motte, mais on n'a pas le droit de dire ça au monde.

    RépondreEffacer
  3. Et j'ai oublié de vous dire...

    Non, je n'ai pas pris ma retraite pour devenir la relationniste du pape en Abitibi! Moi, le département des menteries publiques, ça n'a jamais été mon lot... et je ne me verrais tellement pas en train de défendre ces idées-là complètement rétrogrades. Particulièrement pour les femmes. Et pour l'avenir de notre monde. Parce que si l'église n'a pas d'influence au Québec, ce que je crois à tort dites-vous, il n'en va pas ainsi dans le reste du monde. Et de ça, j'en suis très consciente.

    Ce qui me fait rire jaune ces temps-ci, c'est que le monde semble penser (par l'entremise des médias, on nous transmet cette impression) qu'on associe le cardinal Marc Ouellet à la jeunesse, l'ouverture, aux idées neuves, à l'inclusion, à une certaine vision réformée qu'il viendrait mettre en place, à sa proximité avec les gens, etc. Non mais, d'où ça vient, ça? J'avais perçu tout le contraire! C'est là qu'on voit que tout ça est politique plus que la politique et que la cabale fait son effet comme je n'aurais jamais cru possible. Le pouvoir médiatique n'est pas le quatrième pouvoir mais le premier, ça fait des années que je dis ça, moi. Tout le monde ne parle que de ça en ce moment, je comprends pas?

    J'ai un ami qui m'a fait rire aux larmes en fin de semaine et je vous laisse là-dessus. Mon ami me disait qu'il attendait une rentrée d'argent ce moi-ci, parce qu'il habite à côté de la nièce du cardinal (une fille formidable, une grande artiste) et qu'il avait loué son stationnement à CNN. C'est p't'être même pas une joke!

    RépondreEffacer
  4. Tu aurais pu t'arrêter après ''la foi s'est perdue''. J'ajouterai, le Paradis ne fait plus recette et l'Église n'a plus besoin de prévoir la fin du monde ou de faire acheter des petits chinois. Pour l'apocalypse on a Lagerfeld ou les Mayas et c'est nous que les chinois vont bientôt acheter.
    Bonne semaine
    Le Papou

    RépondreEffacer
  5. Cristophe,

    J'ai déjà vu ce film et j'avais aimé. Je ne me souviens pas de tout, faudrait le revoir. Je crois que c'est l'histoire d'un homme qui voulait construire des toilettes pour les 200,000 personnes qui viendraient voir le pape dans son village. Enfin, c'est la bande annonce qui a fait revivre certains souvenirs.


    Zoreilles,

    Un frère pédophile... ça donne peut-être des points, le pape sortant a été dans les jeunesses hitlériennes non? Je sais, tant d'enfants allemands y étaient.

    Tant de gens font baptiser leurs enfants pour les autres! C'est encore vrai aujourd'hui, on dit même que c'est par tradition qu'on les fait entrer dans l'église!

    À mes yeux, la foi et l'Église sont indissociables, l'un invente l'autre, l'un a besoin de l'autre. C'est comme l'oeuf et la poule, qu'est-ce qui vient en premier? L'Homme ne peut croire qu'après la mort il ne puisse rien y avoir, qu'il n'est pas au centre de tout, alors on s'invente quelque chose: Raël, un Dieu-serpent-à-plume, un Dieu inconnu, une force obscure habitant au fond de l'univers, un Jésus tout blanc avec une barbe. L'entreprise se charge ensuite des détails, invente un genèse, ficèle le tout, tient des comptes et maintient les femmes soumises. L'histoire des religions et des églises me fascine, c'est l'histoire des hommes (trop souvent avec un petit "h"), on s'entend. Je ne respecte pas toujours les croyances de chacun mais je respecte les gens, leur liberté de penser et de croire.

    À travers l'histoire, les religions sont tantôt populaires, tantôt très impopulaires et c'est quand elles semblent mortes qu'elles reviennent en force. Il en va de même depuis la préhistoire.

    Comme vous, j'ai entendu dire que Ouellet, à côté des autres vieux croutons du conclave, passait pour moderne et ouvert d'esprit et franchement, à leurs yeux, la pédophilie, est-ce une tare?

    Alors... qui sait ce qui pourrait arriver. Chose certaine, vous ne serez sûrement pas en charge du département des mensonges mais je vous imagine bien à celui des miracles! L'église catholique, j'en suis certain, a des fonds pour vous payer généreusement (rire).


    Papou,

    Le Paradis de certains recèle de vierges qui ne demandent qu'à être aimées! Faudrait peut-être dépoussiérer le Paradis de St-Pierre, offrir une version contemporaine pour vaincre la concurence.


    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  6. Je ne sais pourquoi mais en lisant le début de votre billet, j'ai visualisé un show TV, genre Pope chef ou peut-être plus exactement une sorte de Pope story ; adaptation du seul reality show que j'ai vu (c'était d'ailleurs le 1er en France) : Loft story où des candidats intriguent et créent des alliances pour ne pas être éliminés au fil des semaines.
    Je crois que, pour un temps en tout cas, j'adorerais voir toutes les coulisses de cette élection.

    RépondreEffacer
  7. Pope Story, Pope Academy, nous pourrions adaptater des histoires sans changer grand chose. La réalité est TOUJOURS plus incroyable que la fiction! C'est une guerre de pouvoir, chacun veut imposer sa vision, chacun voudrait faire trébucher l'autre avant de lui baiser la main publiquement. Nous parlons de l'État le plus antidémocratique du Monde. Tout est caché!

    Je suis incapable de croire les mots qu'ils prononcent. Les cardinaux finalistes ne se sont pas rendus là par hasard.

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  8. Cher Grande-langue, en me faisant entrevoir toutes les conséquences de la papabilité du cardinal Ouellet, ma vie est devenue subitement un cauchemar.
    Étant athée et débaptisée depuis quelques années, et mes enfants et petits-enfants n’étant pas baptisés, j’entrevois déjà tout le rejet que me famille subira de la part du peuple québécois en liesse.
    Votre billet m’amène donc à développer un peu plus longuement sur mon blogue ces éliminatoires papales.

    RépondreEffacer
  9. Caboche,

    Le peuple en liesse... je n'irais pas jusque là (rire)! Sans être athée, je serais un agnostique, c'est ce qu'on me dit je cros. Puisque l'apostasie demande un effort, une démarche administrative, je ne m'en suis pas prévalu. J'admets que cette démarche est néanmoins significative, elle envoie un message à l'église.

    L'Église a commis des tas de crimes graves lors de sa longue histoire, des crimes individuels et des crimes collectifs, des crimes de natures sexuels bien sûr (inévitables avec leurs dogmes ridicules) mais aussi des crimes économiques, des crimes sociaux, humains (rejet des femmes et accusation de tous les maux en ce qui les concerne), des guerres, etc.

    D'un autre côté, des tas de gens ont un souvenir heureux de leur expérience religieuse, qu'il s'agisse de leur instruction ou de leur implication personnelle. Je suis en train de lire "Un Pays Intérieur de Vignault" où il est question de sa vie au séminaire, de sa foi personnelle. Comme pour d'autres, cette proximitée vécue fut heureuse. Il y eut un tas de grands hommes et de femmes (religieuses) au sein de l'Église ayant marqué, positivivement, la vie de bien des gens.

    Cet aspect est presque occulté, caché par d'autres événements. Les gens pour qui l'Église représente une planche de salut sont assez nombreux même si personne en parle.

    Ceci étant dit, c'est le côté historique et "grandiose" qui titille mon intérêt. Les grandes luttes de pouvoir m'intriguent. En ce moment je recherche les articles de fond sur cette course papale.

    Voilà pourquoi je me rends de ce pas sur votre blogue!

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. L’Église en tant qu’institution est loin d’être blanche comme neige, ce qui n’empêche pas, comme vous dites, qu’il y ait eu et qu’il y ait encore en son sein, des hommes et des femmes qui ont marqué positivement la vie des gens.

      Nous avons tous connu, je crois, un prêtre ou une religieuse qui nous a donné le goût d’apprendre, de se surpasser ou qui a formé notre jugement critique, qui a joué un rôle de mentor.

      Et pour certains, ils ont été et sont aussi encore une planche de salut. Il ne faut pas tomber dans le piège de la généralisation et tout mêlé.
      Mais bon, les religieux ont longtemps détenu (jalousement) le savoir, et (secrètement l’argent ;-)
      Quel grand sujet de discussion.

      Effacer
  10. Il ne faut pas vendre l'habit du pape avant qu'il soit élu. Moi, ce que je souhaite, c'est que ce soit un noir. Pour le reste... Amitiés de Belgique. dinosaure80.

    RépondreEffacer
  11. Un noir? Pourquoi? Vous êtes raciste? Qu'est-ce que vous avez contre les blancs, les Jaunes et les autres coloriés? Et pourquoi pas un musulman tant qu'à y être!

    Peu de chance que ce soit un noir, surtout un Africain, ils ne respectent pas les dogmes qu'on medit (rire). Paraît qu'il y a des évesques africains qui veulent présenter leurs conjointes au pape!

    Je ne souhaite surtout pas que ce soit Ouellet car dans mon entourage il reste quelques grenouilles de bénitiers et je ne veux pas les entendre cacasser!

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  12. Fort bien dit, Grand-Langue. T'as une de ces plumes, incisive, colorée, et un peu sans pitié. Mais pourquoi pas, il faut bien entendre è rire, et je viens de me payer une pinte de bon sang en te lisant.

    C'est mon premier passage ici. Deux choses : pourquoi pas une liste de membres, qui permettrait de s'inscrire à ton site et de l'afficher dans le mien (ce que je préfère à l'abonnement par courriel personnellement) ? Et deuxièmement, j'ai le tutoiement facile, venant du Saguenay. Si tu préfères (vous préférez ) le vouvoiement, pas de problème, suffit de me le dire. :-)

    À la prochaine,

    RépondreEffacer
  13. Roger,

    Bienvenue chez vous!

    Je ne suis pas vraiment porté à explorer les possibilités dans le domaine des communications électroniques. J'irai d'abord vous lire, vous visiter. Une liste de membres inscrits qui s'afficherait dans votre site?

    Quant au tutoiement, je n'ai aucun problème avec le fait qu'on en fasse usage envers moi mais de mon côté, comme tout se passe en public, j'aime bien employer le "vous". Faut pas se formaliser de la chose Roger.

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  14. Voilà le résumé d'un reportage de Radio-Canada dans notre région, diffusé ce matin. J'ai eu envie de rire parce que c'est à peu près ce que je vous racontais il y a une dizaine de jours ici même! Êtes-vous content d'avoir eu la primeur? ;o)

    http://www.radio-canada.ca/regions/abitibi/2013/03/12/001-impacts-election-marc-ouellet.shtml

    J'ai vu dernièrement une caricature très drôle, en arrière-plan l'ancienne église de La Motte, avec devant, un orignal complètement déstabilisé couché à côté d'une papeskidoo blanche au lieu d'une papemobile, ça plantait le décor de manière tout à fait originale et irrésistible. C'était signé Ygreck!!!

    Faut bien rigoler un peu, sinon on va virer fou de voir tout ce cirque à coeur de jour et de soirée dans nos médias d'information.

    RépondreEffacer
  15. Dans ce reportage (si on peut appeler ça ainsi), ce sont les commentaires que j'ai aimé.

    N'oublions pas que c'est entre "eux" qu'ils élisent un représentant. Personne n'a su prédire la nomination des derniers papes. Les gens de La Motte rêvent peut-être en couleur. Notez que si j'étais le seul commerçant de la place, je prierais pour l'élection de Ouellet. Pour ceux qui n'aiment pas cet homme, s'il est élu pape, soyez tranquille, vous ne le verrez pas souvent dans le coin!

    La bataille interne m'intrigue mais en ce qui concerne l'Église, son décorum, ses dogmes et croyances... faudra repasser. N'empêche que si le pape était du coin, vous verriez des choses surprenantes!

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  16. Je voulais attirer votre attention sur ces phrases particulièrement, pigées dans ce reportage :

    * * * * *

    « ...l'arrivée de Marc Ouellet à la tête de l'Église catholique serait synonyme de grand dérangement.»

    « La vie ne serait plus pareille. Ici, c'est tranquille, mais notre tranquillité est déjà affectée pour un bon moment. Nous ne sommes pas habitués à ça. » — André Meilleur, citoyen de La Motte »

    « En revanche, très peu de personnes prévoient une hausse de la ferveur religieuse au Québec, même si un Québécois était choisi comme souverain pontife. « On dit que le Québec est un des endroits au monde les moins religieux, alors je ne pense pas que ça va changer grand-chose », affirme Pierre Tremblay, un citoyen d'Amos très impliqué au sein de la paroisse.»

    * * * * *

    Les gens de La Motte ne rêvaient pas en couleur, ils ne pouvaient pas le dire publiquement pour ne pas nuire à ses chances mais ils sont extrêmement soulagés de la tournure des événements, à commencer par sa famille.

    Quant à l'Association touristique régionale, c'est une autre affaire... Eux sont déçus!

    RépondreEffacer
  17. Oui, je comprends mais je ne crois pas à ça. Si Ouellet aurait été "élu", la fête aurait eu lieu, les grenouilles de bénitiers auraient fait bombance et nous aurions été fiers (ne me demandez pas de quoi), en Abitibi comme en Estrie. Sa famille aurait été sans mot et les gens du désormais célèbre village aurait eu des projets ($). J'en suis convaincu mais puisque nous avons fait chou blanc, on se console comme on peut (rire).

    La ferveur religieuse c'est autre chose que de la simple "fierté" ou que de l'orgueil. On dirait que c'est mort... mais ça couve, malgré ce qu'à peu près tout le monde me dit. Je n'ai jamais connu ça (la foi) sur le plan personnel mais je sais que rien ne ressemble plus à un humain qu'un autre humain.

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  18. Je viens seulement de l'article, donc après l'élection du nouveau pape. Votre prédiction était juste... à 9 ans près! Par contre, comme il vient d'Argentine, je pourrai visiter La Motte sans crainte d'être noyé au milieu des touristes. Un jour, j'espère...
    Amitiés


    RépondreEffacer
  19. Quand j'ai lu votre texte au début, j'ai souri. Puis, j'ai été prise d'angoisse (bon c'est un peu gros comme sentiment mais immédiatement je ne trouve pas le qualificatif exact), inquiétude ou malaise peut-être, que vous visiez juste à propos du renouveau possible de la ferveur religieuse au Québec. Finalement, je suis soulagée qu'ils aient choisi une autre personne. L'avènement d'un pape ne me touche pas et je n'ai pas suivi de près les élections (la lecture de mon quotidien en était écourtée d'ailleurs, les articles sur le sujet dans le petit pays catholique où je vis étaient nombreux), mais je sais qu'il joue un rôle important dans le monde et a une influence non négligeable.

    RépondreEffacer
  20. Un renouveau de la ferveur religieuse? Peut-être pas mais une admiration aussi soudaine qu'excessive pour un personnage (local) mondialement en vue, certainement. Les gens d'ici aiment être aimés et ils auraient vu en cet événeemnt une occasion pour attirer le regard vers eux. D'ailleurs, avec un nouveau pape agé, Ouellet pourrait très bien revenir en force.

    Et puis, il y na cette incontournable occasion d'affaire! Même le gouvernement marois qui n'a rien en commun avec l'Église qui était prêt à "célébrer" l'élection!

    Grand-Langue

    RépondreEffacer